La place de la mimesis dans le travail collectif : les conditions d'un apprentissage réflexif

Résumé : Le travail collectif s’impose aujourd’hui comme une modalité pédagogique incontournable, répondant aux injonctions du courant dominant. Pour autant, il ne suffit pas d’organiser des travaux de groupe pour que la coopération s’installe et permette des apprentissages de type réflexif, tels que visés dans l’enseignement supérieur pour la formation de diplômés futurs experts de leurs domaines. Le concept de mimesis est mobilisé ici pour caractériser les possibles obstacles à l’émancipation intellectuelle des étudiants dans les groupes, et identifier les conditions pédagogiques d’apprentissages authentiquement réflexifs. Le rôle de l’enseignant apparaît comme un élément à repenser, pour assumer une certaine forme de magistralité propice au développement d’une distance critique et à l’émulation intellectuelle des étudiants.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [23 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-ensta-bretagne.archives-ouvertes.fr/hal-02176303
Contributeur : Claude Morvan <>
Soumis le : lundi 8 juillet 2019 - 09:58:06
Dernière modification le : mardi 16 juillet 2019 - 11:28:54

Fichier

Lemaître_La place de la mimes...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-02176303, version 1

Citation

Denis Lemaître. La place de la mimesis dans le travail collectif : les conditions d'un apprentissage réflexif. QPES 2019. Questions de Pédagogies dans l'Enseignement Supérieur, Jun 2019, Brest, France. ⟨hal-02176303⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

42

Téléchargements de fichiers

21