Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

La pédagogie par l'exemple : une stratégie pour lutter contre les stéréotypes de genre? Le cas de la filière informatique.

Vincent Ribaud 1 Cécile Plaud 2, 3
1 Lab-STICC_UBO_CACS_MOCS
IBNM - Institut Brestois du Numérique et des Mathématiques, Lab-STICC - Laboratoire des sciences et techniques de l'information, de la communication et de la connaissance
Résumé : La pédagogie par l'exemple : une stratégie pour lutter contre les stéréotypes de genre ? Le cas de la filière informatique Mots clés : genre-numérique-représentations-stéréotypes Les recherches en sciences de l'éducation mettent en évidence une désaffection des filles dans les sciences technologiques, l'ingénierie, les mathématiques et à un degré encore plus marqué en sciences du numérique. Si jusqu'aux années 90, la féminisation des métiers informatique était régulière, force est de constater un repli marqué depuis. L'étude par Sax et al. (2016) a analysé les choix de majeure en licence d'informatique sur les 40 dernières années aux Etats-Unis. L'étude révèle une récession significative depuis la fin des années 90 et en 2011, ainsi qu'une sous-représentation persistante des femmes tout au long de la période. La situation en France est similaire. A titre d'exemple, parmi les diplômées d'écoles d'ingénieur.es, si les filles représentent 28% des effectifs; elles ne sont que 13% des ingénieur.es en informatique (20.3% en 1983). Les pouvoirs publics se sont saisis du problème en communiquant auprès des élèves filles des classes primaire et secondaire ou encore en introduisant des enseignements dédiés au codage dans les curricula. La recherche que nous présentons s'appuie sur un projet pédagogique reposant sur les vertus de la pédagogie par l'exemple conduit par des acteurs extérieurs aux établissements scolaires : des étudiantes en sciences de l'ingénieur et en numérique animent des ateliers de codage en primaire et en secondaire. A travers ce projet nous entendons comprendre dans quelle mesure les acteurs se transforment et évoluent quant à leurs représentations et attitudes envers le numérique et les normes de genre. En outre, nous questionnons comment et à quel niveau des étudiantes agissant comme formatrices peuvent constituer des modèles d'identification susceptibles de faire évoluer les stéréotypes de genre attachés au numérique. Afin de répondre à notre problématique, nous nous appuyons sur une méthodologie qui combine interviews semi-directifs et observation dans les salles de classe ayant accueilli le dispositif. Ce dernier a été déployé en 2017/2018 dans 26 classes de primaire (groupes mixtes) et sera accueilli dans 4 établissements du secondaire en 2018/2019 (groupes composés uniquement de filles) dans le département du Finistère. L'observation est complétée d'entretiens semi-directifs conduits avec le personnel enseignant responsable des classes intégrées dans le projet et des étudiantes animant les ateliers. Au total, 25 entretiens constituent notre corpus. Pour les élèves de secondaire (collèges et lycées) nous organiserons des focus groupes au cours desquels nous dresserons le bilan des ateliers et creuserons les images et représentations associées aux scientifiques. Alors que les observations nous donnent accès aux interactions entre étudiantes et élèves, les entretiens nous permettent de creuser les motivations, valeurs et opinions des étudiantes et enseignant.es. Le matériau collecté auprès des élèves nous permet de saisir les possibles évolutions dans les représentations attachées aux sciences. L'ensemble de ce matériau est analysé selon un processus itératif : codage des données, catégorisation et abstraction. Nos résultats mettent en évidence d'une part la diversité des motivations des acteurs/trices engagé.es dans le projet et le décalage potentiel entre un objectif de lutte contre les stéréotypes et des objectifs individuels plus pragmatiques. D'autre part, nous mettrons en évidence comment le contexte d'enseignement (primaire vs secondaire / groupes mixtes vs groupes non mixtes etc.) impacte les acteurs. Enfin, nous analyserons les représentations que les élèves ont des scientifiques et cernerons si le genre prend part et comment à ces représentations. Ces résultats seront discutés à l’aune des travaux sur le genre et le numérique et les sciences (Morley et Collet, 2017 ; Collet, 2009 ; Collet, 2006 ; Marry, 2004 ; Stevens, 2016). Bibliographie Collet, I. (2006). L’informatique a-t-elle un sexe ? Hackers, mythes et réalités, Paris, L’Harmattan Collet I. (2009). L’auto-engendrement des informaticiens : comment supprimer la différence des sexes grâce à un mode de reproduction fantasmé. Sextant, 27, 207-220 Marry, C. (2004). Les femmes ingénieures. Une révolution silencieuse. Paris, Belin Morley C. et Collet I. (2017). Femmes et métiers de l’informatique : un monde pour elles aussi. Cahiers du Genre, 62(1), 183-202 Sax, L. J., Lehman, K. J., Jacobs, J. A., Kanny, M. A., Lim, G., Monje-Paulson, L., & Zimmerman, H. B. (2016). Anatomy of an enduring gender gap: The evolution of women’s participation in computer science. The Journal of Higher Education, 88(2), 258-293 Stevens H. (2016). Mais où sont les informaticiennes ? Travail, Genre et Sociétés, 36(2), 167-173
Complete list of metadatas

Cited literature [9 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02169755
Contributor : Cecile Plaud <>
Submitted on : Monday, July 1, 2019 - 2:45:30 PM
Last modification on : Wednesday, June 24, 2020 - 4:19:40 PM

File

Plaud et ribaud Bordeaux 2019....
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02169755, version 1

Citation

Vincent Ribaud, Cécile Plaud. La pédagogie par l'exemple : une stratégie pour lutter contre les stéréotypes de genre? Le cas de la filière informatique.. AREF, Jul 2019, BORDEAUX, France. ⟨hal-02169755⟩

Share

Metrics

Record views

1255

Files downloads

65